et-loader

No distribution/wholesale for the moment, only mail-order, thank you.

Return to previous page

Après “Shanti” et “Gaku-no-michi”, l’édition des œuvres du compositeur Jean-Claude Eloy continue et toujours à compte d’auteur ! “Anâhata” (1984-86). Vibration primordiale. Un cérémonial sonore à caractère contemplatif pour deux voix de moines-chanteurs bouddhistes du Japon (technique traditionnelle du Shômyô – chant traditionnel des temples – sous une forme élargie, moderne et créative), trois instrumentistes de Gagaku du Japon (musique traditionnelle de cour, sous sa forme moderne et créative), un percussionniste (avec un orchestre d’instruments à percussion) et électroacoustique (sons fixés interactifs). Production électroacoustique : Studio électronique du Conservatoire Sweelinck, Amsterdam (1984-86). Avec Ebihara Kôshin (secte Tendai) : voix soliste. Arai Kôjun (secte Shingon) : voix soliste. Yaotani Satoru : Ô-Hichiriki solo. Shiba Sukeyasu : Ryûteki solo, Miyata Mayumi : Shô solo, Ô-Shô, Alto Sheng. Michael W. Ranta : percussions solo. Jean-Claude Eloy : électroacoustique (projection sonore, régie, mixage). Enregistré en studio pendant le festival de Donaueschingen 1990 (”Donaueschinger Musiktage”) par le SWF (Südwestfunk), Baden-Baden. Première publication. Coffret de 3 x CDs avec livret de 60 pages.
“Jean-Claude Eloy est un compositeur français, né en 1938. Il a étudié au CNSM de Paris où il obtint les Premiers Prix de Piano, Musique de Chambre, Contrepoint, Ondes Martenot, et travaillé la composition dans la classe de Darius Milhaud. Il a suivi les cours d’été de Darmstadt (Pousseur, Scherchen, Messiaen, Boulez, Stockhausen), et a été étudiant dans la Master Class de composition de Pierre Boulez à l’Académie de Musique de Bâle (1961-63). Les œuvres de Jean-Claude Eloy ont été présentées dans le monde entier. Elles ont été dirigées par Pierre Boulez, Ernest Bour, Michael Guilen, Bruno Maderna, Diego Masson, Michel Tabachnik, Arthur Weisberg, et d’autres … Il a vécu aux Etats-Unis (professeur à l’Université de Berkeley dans les années soixante), en Allemagne (invité des studios du WDR de Cologne, de la Technische Universität de Berlin, artiste en résidence du Berliner Künstlerprogramm), en Hollande, au Japon (ou il a entre autres collaboré avec NHK et le Théâtre National du Japon). Il présente régulièrement ses œuvres dans de nombreux festivals internationaux : en Europe principalement, mais aussi en Asie, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique Latine – comme projectionniste-son, pour ses œuvres électroacoustiques, et avec les solistes interprètes directement associés à ses compositions : Fatima Miranda (vocaliste), Yumi Nara (soprano), Michael Ranta (percussionniste), Junko Ueda (chanteuse de Shômyô et joueuse de Satsuma-Biwa), Kôshin Ebihara et Kôjun Arai (moines Bouddhistes chanteurs), Mayumi Miyata (joueuse de Shô), etc…”