et-loader

No distribution/wholesale for the moment, only mail-order, thank you.

Return to previous page

Héritier des objets amplifiés de Cartridge Music de John Cage, Steve Roden ausculte des objets spécifiques pour en extraire une musique fine et délicate. Une apparente simplicité qui cache une subtilité directe et une magie envoutante.
Réinventeur d’une musique ambient, discrète et atmosphérique, Steve Roden dépose des textures sonores, organise des aplats de couleurs, trace des fréquences vibrantes, fabrique des objets plastiques.
Artiste visuel et sonore que l’on nomme facilement minimal, Steve Roden construit le design sonore d’une vie, nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera tout en une seule forme : architecture, art plastique et peinture.

• The radio (1996) : C’est l’objet de transmission qui fournit la matière première, les ondes mais aussi toute sa mécanique (antenne, ressort, boutons…) intérieure.
• airria (hanging garden) (2003) : C’est une œuvre musicale, “The book of the hanging gardens” d’Arnold Schönberg, qui hante la pièce, fournissant l’ossature sur laquelle plane un chant fantomatique et enivrant.
• vein stem is calm (1996) : Quelques secondes extraites d’une pièce de Ralf Wehowsky pour un raga nocturne peuplé de substances de nature indéterminées.