et-loader

Mail-order and distribution of experimental, electroacoustic and sound-art music.

Return to previous page

Les ‘Poèmes phonétiques’ ont été conçus dès 1918, quasi simultanément et sans concertation avec les découvertes des poètes futuristes russes Khlebnikov et Iliazd – avec la langue cosmique, sorcière et trans-rationnelle ‘Zaoum’ (1913), Hugo Ball au Cabaret Voltaire (Karawane, 1916), puis l’Ursonate de Kurt Schwitters (1922). Tous ces artistes-poètes ont été inventeurs (ou redécouvreurs) à leur manière d’une sorte d’ultralangue médiumnique où les sons primordiaux inter-ethniques et mythologiques précèdent les significations, glossolalies permettant de redéfinir la communication humaine et de se connecter au multi-dimensionnel.
Préfigurations de la poésie sonore et de la poésie action performative, ces ‘Poèmes phonétiques’ sont toujours là, miraculeusement préservés grâce à quelques enregistrements réalisés en 1955 par la maison Philips, puis 1959 par Bureau et en 1966 par Henri Chopin, à Limoges ou Hausmann s’était fixé en 1944.
Publiés initialement en partie dans la revue OU numéro 26/27 en 1966 par Henri Chopin, puis en cassette et CD, les ‘Poèmes phonétiques’ ont été ici remasterisés à partir des bandes originales et gravés par Frederic Alstadt / Ångström Mastering, Bruxelles. Design graphique par Jean-Baptiste Parre. Recherche documentaire : Chantal François-Texier. Texte intégré de Michel Giroud. Conception éditoriale Sébastien Faucon et Joachim Montessuis. Ce disque-objet a été édité à l’occasion de l’exposition ‘Raoul Hausmann et les poésies expérimentales européennes (1945-1971)’ au Chateau de Rochechouart.