et-loader

No distribution/wholesale for the moment, only mail-order, thank you.

Return to previous page

Il existe une grande tradition d’échanges et de créations par correspondance dans le domaine de la musique expérimentale. Dans les années 80, il y avait beaucoup de cassettes avec des musiciens qui ne s’étaient jamais rencontrés mais qui échangeaient des sons par la poste. Aujourd’hui, c’est encore plus simple et plus évident.
La période de confinement imposée – en France entre le 17 mars et le 11 mai puis entre le 30 octobre et le 15 décembre – était idéale pour relancer de tels projets.
Jean-Philippe Gross et Jérôme Noetinger ont eu l’occasion de jouer plusieurs fois en duo depuis 2009. Ils ont décidé de commencer cette nouvelle collaboration par courrier électronique en se basant sur l’idée du cadavre exquis. Un musicien crée une première séquence et n’envoie que les 10 dernières secondes au suivant, qui y mixe ou attache sa séquence, et ainsi de suite. Les deux premiers “Cadavre” issus de cet échange ont été publiés par le nouveau label maison Takuroku du Café Oto.
Excités par cette nouvelle façon de travailler, Jean-Philippe Gross et Jérôme Noetinger ont décidé d’approfondir le procédé. Chacun des quatre nouveaux “Cadavre” que vous trouverez sur ce CD a été réalisé en une seule journée, chaque musicien n’ayant que 30 minutes pour construire sa
réponse. Le résultat final n’a été que légèrement retouché en termes de volume. Il faut accepter le côté brut d’un tel processus qui crée lui-même une musique qu’il serait impossible de faire autrement. C’est aussi beau qu’étrange, improbable et inattendu, absurde et ludique, et il n’est pas évident de savoir qui fait quoi.

Jean-Philippe Gross : système modulaire Serge, feedback de console, enregistrements de terrain, traitements, radio.
Jérôme Noetinger : magnétophone Revox, cassettes, CDJ, enregistrements de terrain, traitements, radio.