et-loader

Mail-order and distribution formerly known as Metamkine.

Return to previous page

30 ans de création électroacoustique mêlant esthétisme et innovation.
Ce coffret de neuf CD retrace les trajectoires électroacoustiques de neuf compositeurs qui ont exploré, au fil de leurs collaborations avec l’Ina-GRM, les possibilités infinies de l’invention sonore : avec Ludger Brümmer, Philippe Leroux, Diego Losa, Mario Mary, Luis Naon, Ake Parmerud, Elzbieta Sikora, Kees Tazelaar, Hans Tutschku.
Réparties sur trois décennies, les œuvres présentées dans cette édition sont emblématiques d’une démarche portée par le Groupe de Recherches Musicales de l’INA mêlant indissociablement des quêtes esthétiques et technologiques qui se prolongent aujourd’hui dans les activités de concerts et de recherche menées par l’INA-GRM.
« Le travail acousmatique s’inscrit dans le temps comme le travail de l’artisan qui donne forme, touche après touche, à son ouvrage et l’observe depuis tous les angles possibles. Dans ces neuf trajectoires, nous avons voulu montrer, à travers le temps, l’approche des compositeurs et les subtilités de leur langage. Dans la musique acousmatique, le travail du son est au centre de la pensée de chaque compositeur qui se projette dans sa musique à travers le son qu’il construit et développe et qui est, finalement, le son de sa propre personnalité. […] » Extrait de l’édito de Daniel Teruggi.
Ludger Brümmer, “Deconstructing Double District” (2011), “Xronos” (2002), “Glasharfe” (2006), “Spin” (2014).
Philippe Leroux, “La guerre du faire” (1992), “M.É” (1998), “Objets trouvés… posés” (2009).
Diego Losa, “Cronicas del tiempo” (2005), “Historias de dos mundos” (2007), “Sortie d’un rêve dans une nuit étrange très loin d’ici…” (2012), “Horizons ou le récit d’un voyageur” (2015).
Mario Mary, “Signes émergents”v (2003), “2261” (2009), “Une bouffée d’air” (2006), “Portraits témoins” (1997).
Luis Naon, “La sphère et la pierre” (1993-94), “Perspectives” (2004 – 2017), “Lascaux urbana” (2004).
Ake Parmerud, “Les objets obscurs” (1991), “Renaissance” (1994), “Dreaming in darkness” (2005), “Electric birds” (2012).
Elzbieta Sikora, “Axerouge V” (2011), “Chicago Al Fresco” (2009), “Flashback” (1968-1997), “Derrière son double” (1982-83).
Kees Tazelaar, “Chatoyance” (2013), “Chroma” (2006), “Sternflüstern” (2003), “Sérénade” (2016).
Hans Tutschku, “Extrémités lointaines” (1998), “Distance liquide” (2007), “Monochord” (2008), “Migration pétrée” (2001).