et-loader
Return to previous page

Pour fêter sa centième sortie, Black Truffle a l’honneur de présenter une découverte d’archives majeure : un document étonnant de l’unique performance du trio Tony Conrad, Arnold Dreyblatt et Jim O’Rourke. Au cours d’un programme de deux soirées organisé par David Weinstein dans la légendaire salle expérimentale new-yorkaise Tonic en janvier 2001, Conrad, Dreyblatt et O’Rourke ont présenté des projets individuels avant de jouer chaque soir un set en collaboration, le premier avec des membres de l’ensemble de Dreyblatt et le second avec le trio entendu ici. Comme le souligne Dreyblatt dans les notes de pochette, il s’agissait d’une collaboration entre générations, reflétant l’impact profond du minimalisme pionnier de Conrad sur Dreyblatt et O’Rourke. Dreyblatt et O’Rourke ont tous deux abordé cette collaboration armés d’une profonde appréciation de la musique de Conrad et des principes d’intonation juste qui la sous-tendent, Dreyblatt ayant découvert l’incroyable puissance des accords de violon accordés avec précision par Conrad lorsqu’il était archiviste pour La Monte Young en 1975, tandis que O’Rourke s’est produit avec Conrad dans divers contextes depuis le milieu des années 1990 (tout en admirant, rééditant et interprétant la musique de Dreyblatt).

Bien qu’elle ait été produite par trois personnes connues pour leurs propres œuvres, il s’agit d’une musique sans ego, l’expression parfaite du désir de Conrad de “passer de la composition à l’écoute”, de “travailler “sur” le son à partir de “l’intérieur” du son”. D’une importance historique et d’un impact sonore écrasant, cet album est aussi un hommage émouvant à Tony Conrad de la part de deux musiciens profondément marqués par l’exemple de son art et de sa vie.