et-loader

Mail-order and distribution formerly known as Metamkine.

Return to previous page

2008. Aujourd’hui l’arrangement est si courant qu’il ne se borne plus ni aux musiques savantes, ni à la musique “classique légère” (dont l’exemple-type serait celui qui fut cité par Adorno : la façon dont la Méditation de Gounod abuse du prélude en do majeur du Clavier bien tempéré), mais aussi dans la musique pop, où abondent des pratiques analogues à celles de l’arrangement ou de la transcription: des reprises (covers) d’airs connus ou pas, des citations (littérales ou stylistiques) d’autres artistes, des versions de concert très différentes des versions enregistrées, jusqu’à ces montages et juxtapositions d’échantillons musicaux sur vinyle, sorte de ready-mades sonores, qui constituent l’art du DJ, producteur de remixes. “De la contemporanéité de l’arrangement” par Jonathan Goldman, “La musique pop incestueuse : une introduction à la transphonographie” par Serge Lacasse, “Le plunderphonique ou le piratage audio comme prérogative compositionnelle” par John Oswald, “Remembering and forgetting : Lizkor VeLishkoach for string quartet, after Schubert” by Dániel Péter Biró. Dossier enquête: “Sur la trace des companion pieces : ébauche” par Noémie Pascal. Actualités : “Exploring the creative process : hypermedia tools for understanding contemporary composition” by Paul Théberge, “La 25e édition du FIMAV : actualité de la musique… actuelle” par Réjean Beaucage. Cahiers d’analyse : “Jean Mozart Lesage ou une boussole pour dériver” par Michel Gonneville.